Tout connaître sur
le monde des insectes !
Insectes > Scorpions

Scorpions

Le scorpion, de l’ordre des arthropodes et de la classe des Arachnides, est une petite bête venimeuse et redoutable qui évolue surtout dans le désert, mais que l’on trouve à peu près partout sur la planète, tant sa résistance à toute sorte d’hostilité est phénoménale.

Scorpions

Il s’adapte aussi bien au froid qu'aux chaleurs les plus torrides, en passant par l'humidité des grottes profondes.

Il est formé de trois parties. Le céphalothorax, recouvert de la carapace, porte deux yeux médians et jusqu’à cinq paires d’yeux latéraux. Sur sa face interne, quatre paires de pattes lui servant à se mouvoir et une paire de pattes-mâchoires. Se trouve également dans cette partie, la bouche, encadrée par deux crochets, nommés chélicères. Le mésosoma est la partie avant du thorax. Elle réunit les organes vitaux et de reproduction. Puis l’arrière de son corps, le métasoma, par lequel il élimine, et qui se constitue de sa queue et de l'aiguillon chargé de son terrible venin.

Le scorpion se nourrit généralement de petits insectes, papillons, fourmis, sauterelles... Certaines espèces aiment aussi à déguster de petits rongeurs et reptiles.

C'est un solitaire. Il se déplace principalement la nuit, préférant la journée s’abriter des rayons du soleil en dessous de quelques roches avec lesquelles il peut se confondre. Certains préfèrent construire un terrier ou venir se réchauffer dans les habitations humaines.

Le scorpion pique certes, mais seulement par nécessité : pour tétaniser sa proie avant de la dévorer ou s'il est dérangé et se sent menacé. Malgré cette protection des plus efficaces, il est la chasse idéale de petits mammifères, de singes, d'oiseaux, qui, prudents sauront le capturer sans se faire piquer.

Après une parade nuptiale grandiose, durant laquelle ils donnent l’impression de danser, se tenant par les pinces, le mâle et la femelle s’accouplent. Le mâle, positionnant son spermatophore en lieu sûr, entraîne sa partenaire à se coller dessus. Il s’enfuit ensuite assez rapidement, de crainte de se faire dévorer par la femelle s’il s’attarde un peu trop dans le secteur. Plusieurs mois après, la femelle donnera naissance à des dizaines de petits ou d'œufs, car selon les espèces, le scorpion peut être ovipare ou vivipare. Elle promènera ses petits sur son dos, les protégeant ainsi et les hydratant. Elle ne sortira toutefois que peu de son refuge afin de ne pas les exposer aux multiples dangers de la nature. Les petits passeront par plusieurs mues avant d'atteindre l'âge adulte.

L'espérance de vie du scorpion dépend de l’espèce, mais peut aller jusqu’à 10 ans pour les plus résistants.

Sa relation avec l’homme est complexe, car craint depuis toujours. Chaque année des milliers de personnes de par le monde décèdent des suites d'une piqûre de scorpion. Toutefois, toutes les espèces n'ont pas le même degré de dangerosité pour l'homme, sans compter qu'il est possible aujourd'hui de contrer les effets du venin grâce à des sérums antivenimeux. Le danger concerne surtout les enfants, les personnes fragiles ou encore celles ne pouvant bénéficier de soins rapides. Il est particulièrement redouté au Mexique et dans certains pays du Maghreb, même si des accidents interviennent encore dans des zones moins désertiques.

L’histoire raconte que se sentant en danger, le scorpion préfère mettre lui-même fin à ses jours en se piquant, mais des détracteurs opposent la théorie qu’il se pique par erreur, tant ses mouvements sont désordonnés. Entre mythes et légendes, le scorpion continue, depuis la nuit des temps, à fasciner.

Insectes > Scorpions